Chantres de la qualité numérique, comptez-vous !

Si beaucoup de personnes intègrent la démarche qualité dans leur métier, il y a encore peu de professionnels dont le métier, la mission soit exclusivement la gestion de la qualité numérique.

Mais justement, combien sommes-nous ? Et, au-delà de ça, comment exerçons-nous notre métier ? Je suis sûre que les réponses peuvent être très différentes.Photo wandalouzy - Licence CC-by-NC-SA

J’invite donc les personnes qui sont responsable qualité web en poste à venir se signaler ci-dessous, via un commentaire.

Indiquez-nous votre nom et prénom, votre boîte ; si vous le souhaitez. Mais surtout, racontez-nous en quelques lignes comment, au quotidien, se traduit votre métier de responsable qualité web.

C’est à vous !

Ce contenu a été publié dans Métier par Delphine Malassingne, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Delphine Malassingne

C’est peut-être parce que j’aime bien classer, normaliser et entrer dans les détails que j’en suis arrivée à la gestion de la qualité web. Je suis pourtant partie d’une formation initiale artistique (arts plastiques et histoire de l’art) mais c’est vers Internet que je me suis tournée. J’y voyais un formidable outil de communication et de transmission de l’information. J’ai eu la chance de faire les bonnes rencontres : celles qui m’ont conduite vers la vision utilisateur, les standards du web, l’accessibilité numérique, etc. J’ai pu alors me forger ma propre conviction que j’ai cherché à appliquer dans mon travail de développeuse front-end et à partager autour de moi. Devenue responsable qualité web depuis juin 2009, je n’ai de cesse de me perfectionner sur ce métier encore naissant et de le faire connaître.

4 réflexions au sujet de « Chantres de la qualité numérique, comptez-vous ! »

  1. Et je commence !
    Je suis Responsable qualité web dans une entreprise qui fait de l’intégration technique – HTML, JS, PHP, Java, Flex, Flash, etc. – sur des projets plutôt gros à très gros et qui réunit 200 personnes environ.
    Ma mission consiste à faciliter la qualité produite, la façon de la produire. Cela se traduit par de l’accompagnement à l’outillage, à la montée en compétence ou encore par de l’harmonisation entre les équipes et les projets.
    C’est très vaste et il y a beaucoup de choses à faire. Mais je ne suis …qu’une !
    La conséquence est que j’agis très peu sur le code et beaucoup sur les procédures (pour l’instant). Je n’intègre pas dans mon quotidien tout ce qui est contrôle qualité et agit essentiellement en amont.

    Mise à jour suite à la remarque pertinente d’Adrien ci-dessous : je travaille chez Ekino http://www.ekino.com/ qui a ouvert le poste il y a deux ans.

  2. Deuxième alors …
    Je travaille pour une agence web qui fait du développement, de l’hébergement, de la création graphique et du web marketing , et où l’équipe de développement est composée de 11 personnes.
    J’ai une double casquette de Lead Développeur et de Responsable Qualité web, la taille de l’agence ne permettant pas un poste à temps plein.
    Mes différentes missions sont le maintient de notre checklist qualité interne (définir / mettre à jour les critères, trouver les outils de test ou d’aide à la réalisation associés), la vérification de conformité des sites produits et les retours à la fois à l’équipe de développement et à notre chef de projet dédié à la qualité (qui lui s’occupera des retours aux équipes autres que développement).
    Cette organisation en binôme nous permet plus de flexibilité vis à vis de notre fonction « principale » dans l’entreprise (le temps imparti étant assez court) et nous permet d’aborder les méthodes de réalisation sous des angles différents.

  3. Bonjour !
    Je me présente, je m’appelle Fabrice, je suis testeur depuis longtemps, responsable qualité depuis moins longtemps, mais quand même. (Pour la société OverBlog)
    Au début, mon rôle était de tester qu’il n’y ait pas de bugs (et de l’automatiser), valider que les specs étaient respectées. L’année dernière, j’ai commencé à accompagner des démarches lancées par les équipes : passage à l’agilité, réflexions sur le TDD, etc.

    J’ai changé de poste cet été (pour le groupe Ebuzzing), et j’ai l’impression que maintenant, c’est vraiment les 3 aspects qui m’occupent le plus :
    * Automatisation de tests pour « éviter les bugs »
    * Vérifications manuels de specs / tests
    * Mise en place de procédures de travail pour que les équipes travaillent mieux (bonnes pratiques pour commencer, et plein de « petites » choses qui n’ont pas encore abouti)

    Je fais parti des qualiticiens du web « privilégié » : nous sommes 2 pour tout ça, et une partie des développeurs dispose de jours « prévus » pour faire une partie des tests « manuels ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *